Medical Malpractice

Faute Médicale

Les dossiers de faute médicale professionnelle sont extrêmement complexes et nécessitent un examen détaillé des dossiers médicaux très techniques, une interprétation par des experts spécialisés ainsi que l’intégration du droit, de la médecine et de la science.

Négligence commise par des médecins, du personnel infirmier, des hôpitaux et des cliniques

Si vous avez subi un préjudice en raison d’une erreur ou d’une négligence de la part d’un médecin, d’un membre du personnel infirmier, d’un hôpital ou d’une clinique, vous pouvez avoir le droit de les poursuivre.

Il y a trois éléments très spécifiques qui doivent tous être présents afin de pouvoir gagner:

1.

La Faute

La faute est un acte, ou une omission d’agir, qui sort du cadre de la « norme de pratique » du professionnel en question. La loi exige que votre médecin ou votre professionnel de la santé agisse comme un professionnel moyen, prudent et diligent agirait dans des circonstances similaires.

2.

Le Préjudice

Un préjudice identifiable doit avoir été subi. Si aucun préjudice n’en résulte, votre action en justice n’aboutira pas, même si un acte de négligence a été commis.

3.

Le Lien De Causalité

Une fois que la faute et le préjudice existent, la question devient : « La faute est-elle la cause directe de la blessure ? »

Si tous les éléments ci-dessus sont réunis, vous pouvez demander une indemnisation (également appelée « dommages-intérêts ») non seulement pour votre préjudice corporel, mais aussi pour les pertes financières qui en résultent, telles que la perte de revenus passés et futurs, le coût des frais médicaux et des soins, ainsi que pour votre préjudice psychologique qui en résultent, à savoir la douleur, la souffrance et les inconvénients subis.